Accueil » Famille » Enfants » Zaharu Babangida, boko haram l’a choisie pour être une bombe humaine

Zaharu Babangida, boko haram l’a choisie pour être une bombe humaine

On lit la tristesse et le désarroi dans ses yeux. Cette petite fille bardée d’explosifs a refusé de déclencher le mécanisme qui devait la tuer, elle et plusieurs personnes dans un marché au Nigéria.

Fille d’un couple sympathisants de Boko Haram, elle a raconté comment ses parents l’ont conduite auprès des miliciens de la secte et obligée à devenir une porteuse de bombe. Ces derniers lui diront qu’après son acte elle irait direct au paradis après sa mort, et l’ont déposée avec 3 autres petites filles à l’entrée d’un marché de Kano. Menacée de mort si elle refusait, elle accepta mais en ayant la ferme intention de n’en rien faire.

Elle se retrouvera à l’hôpital après qu’une des filles ait déclenché la première son système de détonation des explosifs qu’elles portaient. Blessée, les agents sanitaires ont trouvé les explosifs sur elle, et c’est ainsi qu’elle a raconté son histoire, jurant qu’elle ne voulait ni mourir, ni tuer qui que ce soit.

Comment peut-on livrer ainsi son enfant à une mort certaine, et tout en sachant qu’en mourant elle va emporter beaucoup de gens avec elle dans la tombe? Quelle mère après avoir porté son enfant en son sein pendant neuf longs mois, avoir failli perdre la vie en la donnant a le cœur de livrer aussi facilement son enfant à une mort certaine ? Au nom de quelle idéologie ? Aucune religion au monde ne cautionne ces actes barbares encore moins l’Islam qui prône la sacralité de la vie, et qui est venu formellement interdire aux arabes d’avant l’Islam d’enterrer vivantes leurs filles.

Aujourd’hui Zaharu et plusieurs autres jeunes filles arrachées des mains de Boko haram suivent un programme de réhabilitation pour leur permettre de retrouver une vie normale. L’état nigérian fait tout pour les « déradicaliser »  celles qui avaient subi un lavage de cerveau et qui étaient convaincues du bien-fondé de leurs actes terroristes.

Nous reviendrons plus longuement sur le sort de ces enfants utilisés en Afrique pour faire la guerre à la place des grands, tout simplement parce qu’ils sont petits et innocents et que personne ne se méfie d’eux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login