Accueil » Santé » Conseils du médecin » Vous souffrez de vertiges violents ? Pensez à la névrite vestibulaire…

Vous souffrez de vertiges violents ? Pensez à la névrite vestibulaire…

Voilà une maladie bizarre qui arrive subitement sans crier gare. La névrite vestibulaire ou maladie de l’oreille interne se traduit par des vertiges violents qui s’accompagnent de vomissements. Si cela ne vous est jamais arrivé, vous pensez que c’est la mort qui tape à votre porte tellement les vertiges sont violents. Mais rassurez-vous, aussi impressionnant que puisse être cette maladie, elle guérit quand même…au bout d’une dizaine ou quinzaine de jour.

Comment se manifeste la névrite vestibulaire ?
Elle débarque sans crier gare. Parfois en plein sommeil, parfois au réveil, tôt le matin, ou parfois la nuit. Le réflexe, quand on a des vertiges, c’est de s’asseoir ou de se coucher et de fermer les yeux mais quelque soit la position, les vertiges sont tellement violents que la pièce où vous vous trouvez tourne avec vous. Si vous regardez le plafond, c’est comme s’il était retourné, et si vous essayez de vous lever votre ventre remonte à votre gorge et vous vomissez vos tripes. Si vous essayez de vous tenir debout, vous tournez tellement violemment que vous risquez d’entrainer dans votre déséquilibre toute personne qui essayera de vous tenir.
Quelles sont les causes de la maladie ?

Plusieurs causes ont été rapportées dont : le manque de sommeil, le stress, le manque d’eau (ne pas boire assez), une infection de l’oreille, un virus ou le diabète.

Qu’est ce qui se passe au juste ?

Entre les deux oreilles d’un être humain se trouve un vestibule rempli de liquide et de cristaux qui régissent l’équilibre de la personne. Si vous manquez d’eau, le liquide du vestibule s’épaissit et les cristaux n’arrivent plus à se mouvoir facilement et ça crée le déséquilibre et les vertiges. C’est le même processus qui arrive pour toutes les autres causes, qui agissent sur le vestibule et les cristaux. Les nausées qui en découlent viennent du fait que le centre de gravité de la personne se trouve au niveau du ventre, donc dès qu’on est déséquilibré le ventre se retourne.

Quels sont les remèdes ?

La plupart du temps, la personne est hospitalisée. Mais on ne peut que traiter les symptômes en attendant que cela passe. Ainsi donc, on prescrira du vogalène pour arrêter les nausées, souvent en intraveineuse, et des sédatifs pour vous faire dormir. Chaque fois que vous ouvrez les yeux vous saurez si les vertiges se sont arrêtés ou pas. Tant que la crise n’est pas passée il vaut mieux garder les yeux fermés la majeure partie du temps. Il faudra après la crise se reposer et surtout apprendre à avoir une bonne hygiène de vie. Eviter le stress, dormir assez, boire suffisamment, au moins 1,5l d’eau par jour.

Alors si vous avez un violent tournis, ne vous affolez pas, pensez à la névrite vestibulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login