Accueil » Religion » L’Islam au Sénégal » QUI EST SOXNA ADAMA AISSE LA MERE DE CHEIKH OUMAR FOUTIYOU TALL ?

QUI EST SOXNA ADAMA AISSE LA MERE DE CHEIKH OUMAR FOUTIYOU TALL ?

Derrière chaque grand homme, se cache une grande dame. Nous n’allons pas parler, dans cette série, des épouses de ces saints hommes du Sénégal, mais plutôt de celles qui les ont mis au monde et les ont élevés de la plus belle manière, dans les préceptes de l’Islam. Nous commencerons cette série par cette vidéo en langue pulaar où les invités présentent la mère du vénéré Cheikh Oumar Foutiyou Tall, le Saint homme du Fouta au Sénégal, qui a mené le jihad dans plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs pour convertir les populations à l’Islam, tout en résistant à la colonisation française. Cette émission télévisée a été enregistrée à l’occasion des 150 ans de la disparition du Saint homme, lors de la Ziara de la famille omarienne organisée chaque année à Dakar. Si la dimension du vénéré Cheikh n’a aucun secret pour une bonne partie du monde, sa génitrice est moins connue. Et pourtant lui-même disait : « Si j’ai atteint cette dimension, c’est parce que j’ai une mère que personne n’a dans mon pays. »

Qui était Soxna Adama Aïssé ?

C’est une dame pleine d’abnégation, qui obéissait à la lettre à son époux et qui savait garder les secrets.

L’abnégation

Ainsi, les griottes, dans l’émission, racontent comment elle a laissé un animal (genre loup) emporter son nouveau-né pendant qu’elle priait derrière son époux. Ce n’est qu’à la fin de la prière qu’elle en a informé son époux en lui disant que pour elle, il n’était pas question d’interrompre la prière pour sauver son enfant, malgré sa douleur de mère. Après s’être étonné d’autant d’abnégation et de foi, son époux priera pour qu’Allah donne à cette femme exceptionnelle un enfant exceptionnel. Cet enfant qui arriva peu de temps après était Cheikh Oumar Foutiyou Tall.

Un autre épisode de l’abnégation de cette grande dame : c’est quand son époux a eu une seconde épouse et qu’elle lui a cédé sa chambre pour aller dormir dans l’étable. En outre, la première nuit de noces, son époux lui ayant demandé de lui apporter de l’eau, elle est allée en puiser. A son retour, ayant trouvé porte close, elle a décidé de ne pas déranger son époux et est restée debout toute la nuit, attendant qu’il vienne chercher l’eau demandée. Ce dernier n’ouvrira la porte qu’au petit matin. Encore une fois ébahi par tant d’abnégation, il renouvela ses ferventes prières pour une épouse si exceptionnelle.

Le sens du secret

Toujours au bénéfice de Soxna Adama Aïssé, son sens du secret. Elle ne racontera que beaucoup plus tard que bébé, le vénéré Cheikh Oumar Foutiyou Tall jeûnait pendant le mois de Ramadan au même titre que les adultes. Au repas de l’aube, le bébé criait pour réclamer le sein de sa mère. Il refusait, ensuite, de s’alimenter toute la journée et criait à nouveau pour téter au moment de la rupture du jeûne. Sa  mère ayant constaté ce fait curieux se garda d’en parler.

Cette grande dame, érudite du Coran, assurait à la maison l’éducation de son enfant après les cours. Et taisait tous les aspects pratiquement miraculeux qui entouraient le petit Cheikh Oumar.

Des traits de caractère à copier

Nous savons ce qu’est devenu Cheikh Oumar Foutiyou Tall à l’âge adulte. Un homme instruit, érudit en Islam, qui décida d’aller à la rencontre des populations africaines non encore islamisées, pour porter la parole de Dieu. Dans son combat contre l’ignorance, il forma des générations et des générations d’hommes pieux. Il résista aux Français qui voulaient évangéliser les populations et les coloniser. Ces derniers, même quand ils arrivaient à asservir les peuples par la force, ne purent prendre possession de leur mental. La conclusion des invités de cette émission télévisée était : Comment faire pour engendrer un enfant prodige comme le Saint homme Cheikh Oumar Foutiyou Tall ? Réponse : Tout simplement en étant aussi instruite, en sachant garder des secrets et faire preuve d’obéissance aveugle à son époux !

Dans deux semaines : Qui était Soxna Mame Diarra Bousso la mère du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba?

1 Comment

  1. sowyera dit :

    شيخ عمر الفوتي تال رجل عظيم وشريف شرف نسله ونسبه بولاقو سافر إلي الدول المختلفة وإختلط بالثقافت المتعددة وتعلم كثيرا وقرأ كثيرا من الكتب وقابل شخصيات عظيمة لايحتاج إلي هذه الخرافات والخزعبلات لزيادة في عظمته
    رجع من الغربة غيورا لأمته بـــــــولاقـــــو وحاقدا علي المستعمر الذي يحتقر شعبه الشريف , ووجد الحل الأمثل في إقام دولة بجيش وطني ونظام ادارة هذالكيان عن طريق تعليم في اللغة التي يتقنها أي العربية والثقافة الإسلامية التي كانت سائدةحينها……………..إلخ
    والإفريقي الذي يتفكر هكذ في ذالك الوقت نادرا جدا وإن لم نقل غائبا ما أدي إلي فزع وهلع وخوف في صفوف مخطيطي الإستعمار الأوروبي وجزء من القوي الرجعية الضالة المحلية تكاتفت جميعها لمقومة هذ البطل القومي الأعظم أما أغلية الشعب المسكين ألفـــــــلاني مغفل لا يعرف مايخطط له من شر من قبل الغرب نتيجة الجهل الأمية……إلخ
    والجدير بالذكر أنالعلامة السيد الشيخ عمر الفوتي تـــــال كان أيضا رجلا عسكريّا وخبيرا في فنون الحرب ولم يكن كما يعتقد الكثير ويروج رجلا صوفيا متمسكن متسول عميلا للإستعمار الغربي أوالشرقي ..
    من فضلكم تاريخ هذالبطل لايخص أسرة أوقبيلة ولكنه ملك للإنسانية لا تلطخوه ليس كمثله شيء هنا في غرب القارة
    وللحديث بقية

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login