Accueil » Santé » Conseils du médecin » Prendre soin des siens depuis l’étranger ? c’est possible au Sénégal avec PassDocteur !

Prendre soin des siens depuis l’étranger ? c’est possible au Sénégal avec PassDocteur !

PassDocteur est une startup qui offre une solution de prise en charge des frais médicaux d’une tierce personne, sans contrainte de distance. C’est en quelque sorte un pont entre les expatriés et leurs parents vivants au Sénégal.

La Startup PassDocteur a été créée en 2013 par Moussa Traoré. Son objectif est de permettre aux expatriés de prendre en charge, et cela de façon intégrale, les frais médicaux de leurs parents et aussi de suivre leur état de santé. Depuis une plateforme accessible via internet, il leur est possible de prendre un rendez-vous avec un spécialiste et d’en payer les frais. Suite à cette réservation, le médecin est informé, fixe un rendez-vous et la patient est notifié. Ce dernier recevra alors par SMS, un code d’authentification qu’il sera tenu de présenter lorsqu’il se rendra pour bénéficier de ses soins. Aussi, il est possible de régler les ordonnances depuis la plateforme.

PassDocteur se présente aussi comme un outil utile pour les médecins car il leur sert d’agenda consultable en ligne. Pour l’heure, la Start-up s’appuie sur un réseau de 50 spécialistes dans divers domaines et ne compte pas s’arrêter là, comme le souligne son fondateur : « Nous avons un réseau de 50 médecins sur Dakar avec 49 actes de soins de santé. Notre cible c’est 2 millions de Sénégalais à l’étranger principalement 46% en Europe et 8% aux USA et Canada, a qui nous permettons de prendre en charge en quelques clics les frais de soins de santé de leurs proches restés au Sénégal. »

PassDocteur a été lauréat du concours Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique 2014. Son business model repose sur la possibilité offerte aux résidents étrangers de « veiller au bien-être » de leurs proches par le biais d’une plateforme web. Pour ce qui est des honoraires, ils proviennent de 5 % des commissions des médecins.

 

Source:itsaboutmyafrica.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login