Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Pèlerinage à la Mecque : rien que des leçons d’humilité !

Pèlerinage à la Mecque : rien que des leçons d’humilité !

Premier jour de hajj : rassemblement général pour aller à Mina. Les femmes tout de blanc vêtues ou d’une autre couleur (contrairement à ce qu’on pense au Sénégal il n’y a pas que le blanc), portent souvent des pantalons amples sous des robes amples permettant de se déplacer sans gêne. Un grand voile couvre largement la tête et les épaules. Les femmes ont le droit de porter des vêtements cousus. Ce qui n’est pas le cas pour les hommes.

Première leçon d’humilité chez ces messieurs : l’habillement

L’habillement des hommes se réduit à 2 pièces de tissus blancs recouvrant le bas du corps et le deuxième le haut du corps. Ces deux pièces de tissus sont généralement deux grandes serviettes, genre draps de bain, qui, en même temps, protègent du froid et absorbent la sueur en temps de canicule.

des hommes en deux pièces sous une tente à Mina

des hommes en deux pièces sous une tente à Mina

Ce qui vous frappe tout de suite c’est de voir ces messieurs ainsi vêtus. Où sont passés messieurs les Présidents, PM, Ministres, Dir Cab, PDG, DG, Secrétaires Généraux, Directeurs de Banque ? Où sont passés leurs majestés le Roi de tel ou le Prince de tel ? Où sont passés ses Excellences messieurs les Ambassadeurs de tel ou tel pays ? Et où sont passés les El Hadj, les Serigne ou les Cheikh tel ou tel ? Tous se présentent dans leur presque simple appareil ne ressemblant à rien d’autre qu’à des êtres humains, humblement vêtus, tous égaux devant leur Seigneur, le SEUL et UNIQUE Roi de tous les temps !

Quel changement ! Hier seulement on s’agenouillait, baisait les mains, saluait avec déférence ces messieurs, et aujourd’hui c’est presque si on ne bouscule s pas le Sultan de Brunei ou le Roi du Maroc sans se préoccuper de qui il est, avide qu’on est de passer avant pour embrasser la pierre noire. N’eût été l’escorte qui encadre ce genre de personnalités, on les tutoierait presque…

Deuxième leçon d’humilité : un seul Chef, le Tout Puissant !

Toutes les mains se tendent vers le ciel pour implorer le pardon d’Allah. Vous dirigez un pays ? Vous demanderez pardon pour votre façon de diriger vos administrés, vous demanderez aide pour mener à bien votre mission. Idem si vous êtes chef de société ou d’une quelconque institution. Pour nous autres pauvres mortels, on s’étonne de voir cette grande personnalité de chez nous, vêtue de ses deux pièces implorer le pardon. Et chez les femmes on jubilerait presque de voir que telle grande dame qui nous toise habituellement, pleure presque en demandant la miséricorde du Seigneur. Quoi donc ? Quel problème peut bien avoir Mme Untel, elle qui arbore presque des diamants dans les cérémonies ? Eh bien encore une fois, ici, tout le monde est sur le même pied d’égalité, à la limite, si Mme Untel n’arrive pas à marcher, elle nous demande notre soutien que nous lui offrirons avec plaisir, elle qui n’est plus réduite qu’au rang de simple mortel !

des pèlerins en prières et en pleurs

des pèlerins en prières et en pleurs

Troisième leçon d’humilité : la solidarité

C’est justement la solidarité. Pendant le pèlerinage, nos colocataires deviennent pratiquement des camarades de promotion. On se soutient moralement et physiquement, on s’entraide, on partage pécule et repas, on se soigne si l’un de nous est malade, on s’entraide dans les différentes étapes, on partage impressions et astuces pour faciliter les différentes épreuves. On en sort comme si on partageait le même anniversaire.

Quatrième leçon d’humilité : le site du pèlerinage

Le site du pèlerinage qui ne cesse de vous rappeler la petitesse de l’être humain par rapport à la nature ! Ici ce décor de montagnes immenses vous montre à quel point l’être humain est petit ! Si vous vous déplacer en bus et observez la foule de pèlerins au loin, vous ne verrez qu’un mouvement de va et vient tout blanc comme une colonie de fourmis qui se déplace.

Si avec tout cela nous n’avons pas compris qui nous sommes réellement, eh bien pauvre de nous ! Un jour viendra où nous le comprendrons bien et ce jour-là, il sera trop tard !

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login