Accueil » Politique » News » Passage réussi au numérique : des programmes de qualité s’il vous plait!

Passage réussi au numérique : des programmes de qualité s’il vous plait!

Le Président Macky Sall a présidé, ce mercredi 17 juin 2015, à la Salle des Banquets du palais présidentiel, la cérémonie officielle de lancement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) au Sénégal.

Dans son discours, le Chef de l’Etat a tenu à rappeler que « le Comité national de pilotage avait été installé il y a seulement 18 mois, le 30 décembre 2013, et avait comme « mission de conduire le processus de mise en œuvre des accords dits du GE06, auxquels nous avions souscrits, et qui nous engageaient à procéder au passage de notre pays à la télévision numérique au 17 juin 2015 ».

Le génie sénégalais en ce qu’il fait de meilleur

Le Sénégal, en réussissant le pari du passage au numérique dans les délais, a suscité la fierté et l’admiration du Chef de l’Etat : «J’ai fait confiance à l’expertise nationale sénégalaise, pour la conception et la mise en œuvre de bout en bout », souligne le Chef de l’Etat. Ce qui nous vaut aujourd’hui, d’être le «seul Etat africain francophone qui a été en mesure de respecter les engagements pris en 2006 à Genève. C’est une prouesse qui fait notre fierté », a dit le Président. “Le basculement région par région se fera progressivement, avec une première zone qui couvre plus de 60 % de la population, qui sera suivie aussitôt de la couverture intégrale du territoire national”.

D’ores et déjà des milliers de décodeurs sont distribués à divers leaders d’opinion, et à des citoyens de toutes conditions dans les régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack,  pour les tests d’usage. Les décodeurs qui devaient coûter 40.000 Fcfa aux populations seront subventionnés et cédés au prix de 10.000 Frs.

 

Un modèle achevé de partenariat public privé

Le Chef de l’Etat a exprimé ses encouragements au groupe EXCAF qui avait gagné le marché de la réalisation de « ce chantier extrêmement complexe ».

Le passage réussi de l’analogique au numérique constitue un modèle achevé de Partenariat Public Privé. Ainsi, pour le Chef de l’Etat, « Le modèle est unique car l’Etat du Sénégal n’a contracté aucune dette pour disposer d’une infrastructure moderne sur la base d’un investissement privé à hauteur de 39 Milliards consentis par des investisseurs nationaux ».

La société Excaf a gagé son retour sur investissement sur l’octroi par l’Etat de deux fréquences pour commercialiser son bouquet.

L’Etat garant de l’assainissement du  paysage audiovisuel

Le Chef de l’Etat a décidé de geler les fréquences non encore exploitées et de l’audit de toutes les fréquences non utilisées. Il souhaite que la capacité de diffuser des nombreuses chaines de télévision soit judicieusement explorée pour  enrichir le panorama audiovisuel sénégalais par des chaînes thématiques dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du tourisme, de l’agriculture, de l’environnement etc…

D’ailleurs, une convergence juridique, en adéquation avec le nouvel écosystème numérique sera étudiée et mise en place sans tarder.

Des programmes de qualité

Ce passage au numérique est un gain substantiel pour les entreprises audiovisuelles, en effet, les opérateurs auront désormais la possibilité de faire d’importantes économies sur leurs charges actuelles et de libérer des ressources à investir dans des programmes de qualité, dans la formation, la mise à niveau et les services à haute valeur ajoutée qu’offre la Télévision Numérique Terrestre.

Le choix de bons directeurs de programmes s’impose

A Debbosenegal, nous espérons que l’appel du Chef de l’Etat pour des programmes de qualité sera entendu et bien compris par les patrons de télévisions. Ces derniers auront la responsabilité de choisir de bons directeurs de programme, qui, à leur tour, seront capables de faire le discernement entre des programmes utiles et positivement distrayants, et les productions médiocres et inutiles au peuple sénégalais. Encore une fois le génie sénégalais est là, nos producteurs externes ont la capacité de fabriquer et mettre sur le marché beaucoup de choses intéressantes en adéquation avec les valeurs du peuple sénégalais. Directeurs de programmes, épargnez nous des soaps opera à deux sous qui ne feront qu’abrutir davantage, notre jeunesse déjà en perte de repère et de modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login