Accueil » Santé » Conseils du médecin » Mon enfant à la conjonctivite, que faire ?

Mon enfant à la conjonctivite, que faire ?

En ces beaux jours de novembre, nous connaissons à Dakar une épidémie de conjonctivite. Avec la poussière , la pollution, la chaleur, on ne sait plus quoi pointer du doigts pour expliquer ce phénomène. Mais quelles sont les causes véritables de cette maladie, quelles sont les symptômes et surtout quoi faire lorsque cela touche nos jeunes enfants ?

Les symptômes

Votre enfant :
  • a les yeux et les paupières rouges;
  • ressent des démangeaisons ou éprouve une sensation de rugosité dans les yeux;
  • larmoie; il a « l’oeil qui coule » (l’écoulement peut être clair, jaunâtre ou verdâtre);
  • se réveille avec les paupières collées par des sécrétions jaunâtres et visqueuses (conjonctivite infectieuse);
  • cherche parfois à éviter une lumière trop vive.
Consultez le médecin si :
  • les symptômes persistent plus de 2 ou 3 jours;
  • votre enfant a beaucoup de pus jaunâtre et collant;
  • votre enfant souffre d’infections oculaires récurrentes;
  • sa vision semble affectée.
Qu’est-ce que la conjonctivite?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive (la membrane qui recouvre l’œil). La conjonctivite infectieuse est souvent associée au rhume, très fréquent chez les enfants en bas âge.

Une réaction allergique, notamment au pollen, peut aussi causer une conjonctivite. Celle-ci s’accompagne alors souvent d’autres symptômes (éternuements, écoulement nasal, etc.), qui caractérisent les réactions allergiques, comme la rhinite allergique (rhume des foins).

Plusieurs substances irritantes (ex. chlore dans les piscines, fumée) peuvent également causer une conjonctivite dite chimique.

Parfois, chez le nourrisson, le canal lacrymal n’est pas complètement ouvert, et occasionnera un larmoiement persistant qui peut être pris, à tort, pour une conjonctivite.

Durée de la maladie : la conjonctivite est presque toujours bénigne. Le plus souvent, elle se résorbe d’elle-même après 1 ou 2 jours, sans laisser de séquelles.
Mode de transmission : la conjonctivite infectieuse est très contagieuse. Elle se transmet au contact de sécrétions infectées ou d’objets contaminés (débarbouillette, gant de toilette, serviette, etc.).

Comment la traiter?

La prescription du médecin

Dans la majorité des cas, la conjonctivite ne nécessite aucun traitement médicamenteux.

En cas de surinfection bactérienne (l’écoulement est alors plus épais et de coloration jaunâtre), le médecin peut prescrire des gouttes ou un onguent antibiotique. En général, lorsque les enfants sont en bas âge, il est plus facile d’appliquer un onguent sur leurs paupières que de verser des gouttes dans leurs yeux. Donnez le médicament à votre enfant jusqu’à la fin du traitement.

En cas de conjonctivite allergique chronique, le médecin peut prescrire des gouttes oculaires renfermant un antihistaminique ou des corticostéroïdes.

Soins et conseils pratiques
  • Afin de soulager les démangeaisons, appliquez une compresse d’eau tiède sur la paupière atteinte. Utilisez de la gaze ou un tissu doux non pelucheux.
  • Nettoyez l’oeil délicatement. Enlevez les sécrétions à l’aide d’une compresse d’eau tiède. Lavez-vous les mains au savon avant et après.
  • Autant que possible, empêchez votre enfant de se frotter les yeux.
  • Appliquez des mesures préventives pour éviter la propagation des microbes : lavez-vous les mains; faites en sorte que les débarbouillettes, les gants de toilette, les serviettes, etc., ne passent pas d’une personne à l’autre.
Prudence avec les antibiotiques!  Il faut obtenir un diagnostic du médecin avant d’en utiliser. Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les conjonctivites d’origine virale ou allergique. De même, lorsqu’ils sont mal utilisés, les antibiotiques peuvent augmenter la résistance des bactéries.
Comment la prévenir?
  • Apprenez à votre enfant à se laver correctement les mains.
  • Rappelez-lui aussi de ne pas se frotter les yeux.
  • Pour éviter la propagation des germes, changez quotidiennement les serviettes, les débarbouillettes, les gants de toilette et les taies d’oreiller.
  • Lorsque c’est nécessaire, gardez votre enfant à la maison durant au moins 24 heures (jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sécrétions).

 

Source:naitreetgrandir.com

Crédit photo : www.healthycamden.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login