Accueil » Sport » Actu-sport » L’international Mamadou Sakho offre un complexe sportif aux jeunes de Tambacounda

L’international Mamadou Sakho offre un complexe sportif aux jeunes de Tambacounda

 

Footballeur international français d’origine sénégalaise qui évolue comme défenseur central au Liverpool FC, Mamadou Sakho a été reçu par le Chef de l’Etat au Palais de la République, le 18 juin dernier. Il venait lui présenter un projet de centre sportif et culturel qui sera construit dans la ville de Tambacounda, dans le Sénégal oriental. Ce projet, unique en son genre, disposera d’une zone d’activités sportives alliée à des zones d’activités liées, entre autres, à la santé et à l’agriculture.

Un geste noble que plus de sénégalais devraient imiter

Partant du constat que l’état ne peut pas tout faire, M. Sakho, soutient avoir voulu, à travers ce geste, venir en appui, à la population, aux côtés de l’Etat : “On a un objectif commun qui est d’aider les populations, de leur donner un  emploi, de soutenir nos enfants, nos jeunes frères et soeurs, et leur apporter ainsi beaucoup d’espoir”, a déclaré Sakho. Il a ajouté que “c’est un premier centre symbolique” et espère en ériger d’autres.

Maquette du complexe

Maquette du complexe

Pour le Chef de l’état sénégalais, ce geste est à louer car c’est une initiative d’un jeune sénégalais qui retourne aux sources et vient accompagner les jeunes générations pour leur redonner confiance et espoir. Il considère que ce geste de solidarité vient du cœur et que ce centre sera un bijou qui contribuera au rayonnement du sport sénégalais.

Un premier projet pilote axé sur la formation

Présentant la maquette du projet au Président de la république, Mamadou Sakho a expliqué que ça ne sera pas qu’un centre sportif mais plutôt un complexe alliant activités sportives, sanitaires et agricoles. Ce complexe devra permettre non seulement d’entrainer des jeunes mais également d’assurer leur formation dans les domaines cruciaux que sont la santé et l’agriculture et plus particulièrement dans cette zone. Pour Mr Sakho, l’état ne peut pas tout faire, et il est bon que des bonnes volontés se manifestent pour accompagner l’état, surtout dans ces régions qui manquent de tout. Le rayonnement d’un tel centre fera certainement tache d’huile et incitera beaucoup de nos compatriotes de la diaspora qui ont réussi, à faire de même dans différents domaines.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login