Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Les éminentes femmes du Paradis – Assiya, femme de pharaon

Les éminentes femmes du Paradis – Assiya, femme de pharaon

Le sujet des femmes est vaste comme chacun sait. Et la plupart du temps, il nous amène à la polémique malheureusement. Pourtant l’Islam est une religion facile. Elle est cohérente, il suffit de faire preuve de bon sens. Le Coran et les hadiths nous parlent de nombreuses fois de femmes au comportement exemplaire. Lorsque le nom d’une femme est cité dans notre Livre Saint ou dans les hadiths, la marche à suivre est  claire : soit les textes nous en parlent en bien et cette femme doit devenir un modèle, soit ils nous en parlent en mal et nous devons alors nous écarter de ce genre de comportement.

Le prophète (sallahu alayhi wa salam) a dit « Les éminentes femmes du Paradis sont Marie, fille de Imran, Assia, fille de Mezahem, femme de Pharaon. Khadîja, fille de Khuwaylid, et Fâtima, fille de Muhammad. » (Rapporté par Ahmed et Hakim).

Soubhanallah, ces merveilleuses femmes, grâce à leur foi à toutes épreuves et leur amour pour Allah, ont su gagné leur place au Paradis !  Un seul objectif doit nous animer : leur ressembler ! S’inspirer de leur vie, de leurs épreuves et de leur courage pour essayer à notre tour de gagner notre place au Paradis insha’Allah.

Dans notre dernier article nous avons tiré de belles leçons de la vie de Maryam (AS), mère de Issa (Jésus) (AS). Découvrons sans plus tarder l’histoire de Assiya (RA), femme de pharaon. 

Assiya, la martyre

« Beaucoup d’hommes ont atteint la perfection, mais parmi les femmes seules Maryam bint Imran, Assiya, la femme de Pharaon l’ont atteinte. Cependant, le mérite d’Aïcha par rapport aux autres femmes est comme celui du potage aux miettes de pain par rapport aux autres mets. » Rapporté par Boukari

Assiya fut l’épouse de Pharaon et la mère adoptive du Prophète Moussa (alayhi salam). Elle l’éduqua avec amour et le protégea de Pharaon et de ses hommes.

{ Et la femme de Pharaon dit : « Cet enfant réjouira mon oeil et le tien! Ne le tuez pas. Il pourrait nous être utile ou le prendrons-nous pour enfant ». Et ils ne pressentaient rien. }Sourate 28 Verset 9

Assiya est pour toute femme un exemple de foi et d’endurance. Alors que son mari se prenait pour Dieu, et qu’il demandait à son peuple de se prosterner devant lui,  le maltraitait et lui faisait subir les pires injustices, Assiya savait qu’il n’était qu’un mortel qui n’avait aucun des pouvoirs qu’il prétendait avoir.

Assiya avait une grande foi en Allah alors qu’elle vivait sous le toit de Son ennemi. Lorsque Moussa fut de retour après son exil, elle crut tout de suite en son message et sût qu’il était l’envoyé d’Allah. Mais lorsque Pharaon découvrit qu’elle croyait en Allah et dans le message apporté par Moïse, il la fit écartelée. Avant de mourir Assiya prononça ces paroles mentionnées dans le Coran

{ Dieu fit un exemple, pour ceux qui croient, de la femme de Pharaon, quand elle dit: « Seigneur, bâtis-moi près de Toi une demeure au Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de ses oeuvres. Sauve-moi d’un peuple d’iniquité. » } (Sourate 66 verset 11)

Quel bel exemple de patience ! Qui d’entre nous pourrait aujourd’hui supporter de vivre au côté d’un des pires ennemis d’Allah et endurer avec conviction jusqu’à sa mort ?

Dans nos prochains articles nous vous parlerons de Khadija (RA) et de Fatima (RA) insha Allah.

Source: Avenue des soeurs

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login