Accueil » Economie » Entreprenariat » Laureate 2016 de Linguere Digitale de la Sonatel, Dicko Sy se bat pour le consommer local !

Laureate 2016 de Linguere Digitale de la Sonatel, Dicko Sy se bat pour le consommer local !

Mme Dicko Sy est la Cofondatrice de Dictaf Corporation, entreprise agronomique spécialisée dans les productions végétales. Elle est  lauréate de Linguère Digitale Challenge édition 2016,  le concours de la SONATEL qui récompense des femmes travaillant avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) , grâce à sa plateforme Aawdi spécialisée dans l’intermédiation pour la fourniture de semences de qualité aux agriculteurs.

-KWFqhEkBonjour Mme Sy. Pouvez-vous vous présenter à nos lectrices ? Quel est votre cursus scolaire et professionnel ?

Je suis une jeune femme de nationalité sénégalaise, une grande passionnée de l’agriculture et de la communication. Cet amour pour l’agriculture m’a conduite à l’Université Gaston Berger où j’ai effectué mes études en sciences agronomiques avec une spécialisation en productions végétales. Tout au long de mon cursus, j’ai allié études et pratiques grâce aux multiples stages que j’ai eu à effectuer afin de mieux asseoir les connaissances théoriques. Dès l’obtention de mon diplôme j’ai commencé à affronter le milieu professionnel ( Africa rice center, vital agro business, agrina senegal etc…) dans l’optique d’acquérir des compétences nouvelles.

Très animée par l’esprit d’entrepreunariat et la promotion de l’auto-emploi, je me suis mise à mon compte, une fois avoir cumuler un minimum d’expériences dans la vie d’entreprise, en cofondant avec mon ami une structure dénommée Dictaf Corporation, une entreprise à vocation agricole.

Ayant fait de la vulgarisation de l’agriculture mon combat de tous les jours, j’ai fait appel à ma passion de départ,  la communication un allié incontournable. J’ai alors décidé de faire un master en communication et relations publiques pour avoir les bagages nécessaires afin de bien véhiculer mon message et atteindre  mes cibles.

-KWFqhEkPouvez-vous nous parler des activités de Dictaf Corporation?

Dictaf Corporation en plus de ses activités de production agricole sur son exploitation se trouvant à Saint Louis, village de Mbenguene Boye, fait des prestations de services et de la consultance agronomiques. En effet Dictaf accompagne les personnes qui veulent investir dans le secteur de l’agriculture en leur donnant les clés, conseils, orientations utiles pour la reussite de leur projet. Ces formations de mise à niveau se font généralement à travers des séminaires, ateliers, workshops…Dictaf forme et sensibilise les agriculteurs sur les nouvelles techniques et pratiques agronomiques afin d’accroitre leur rendement de recolte.

-KWFqhEkPourquoi avoir choisi le domaine de l’agriculture ?

J’ai toujours était sensible quant à la question de l’autosuffisance alimentaire. Une nation n’est souveraine à 100% que lorsqu’elle cessera de dépendre de l’importation pour se nourrir. En plus de ma passion pour le domaine, j’ai voulu être une actrice dans ce combat pour la promotion du consommer local. En outre, je suis convaincue que l’agriculture est le socle du développement économique de l’Afrique en général et du Sénégal en particulier. Sénégal, mon cher pays riche de par ses importantes terres arables et son accés à l’eau satisfaisante, son soleil présent 12mois sur 12.

-KWFqhEkQuelles difficultés avez-vous rencontré pour mettre en place cette structure?

La première difficulté était de se faire une place dans cette jungle dominée par les hommes. Comme vous le savez, il n’y a pas beaucoup de femmes agronomes, les gens pensent que c’est un métier réservé à la gente masculine. Alors il m’a fallu m’imposer pour leur démontrer le contraire.

Par ailleurs, mon associé, Moustapha, et moi avons débuté avec fonds propres, donc moyens financiers limités.

Mais avec l’équipe des dictafeurs jeunes et dynamiques, nous arrivons à relever les défis et bâtir ensemble cet édifice.

-KWFqhEkEn 2016 vous êtes lauréate du prix Linguere digitale de la SONATEL, qu’est-ce que ce prix vous a apporté? Qu’est-ce qu’il vous a permis de faire de plus ?

Effectivement avec la solution mAgri Aawdi, nous voulons améliorer les conditions de travail et de vie des cultivateurs en leur facilitant l’accés aux semences agricoles de qualité. Grâce à ce prix nous avons pu nous rapprocher davantage des populations rurales à travers des tournées pour leur présenter le produit et son utilité. Au delà de l’apport financier, la Sonatel s’est positionnée comme partenaire principal de Aawdi à travers sa panoplie d’accompagnement stratégique et technique.

-KWFqhEkAvez-vous bénéficié d’autres aides que celle de la SONATEL ?

Pour le moment nous n’avons pas bénéficié d’une autre aide extérieure. Nous comptons sur les potentiels investisseurs afin de pouvoir développer notre business.

-KWFqhEkQuels sont vos projets futurs ?

Les projets à court-moyen-terme de Dictaf Corporation sont:

  • moderniser son systéme de production( systeme d’irrigation moderne, machinisme agricole)
  • agrandir sa superficie d’exploitation
  • recruter plus de jeunes pour lutter contre le chômage
  • répliquer le modèle Dictafcorp exploitation dans au moins 5 régions du Sénégal: ce qui contribuera à l’autossuffisance alimentaire et la promotion du consommer local. Aussi une autre façon de lutter contre la pauvreté.

Nous envisageons dans le futur, de mettre en place une usine de transformation des produits issus de notre ferme et de les distribuer dans nos boutiques spécialisées ; une chaine de valeur avec notre label exportable partout à travers le monde.

-KWFqhEkQuels conseils donneriez-vous à nos lectrices qui voudraient suivre votre exemple ?

Mon message s’adresse à toutes les femmes de la communauté africaine : vous êtes fortes, vous êtes ingénieuses, assumez votre puissance et faites bouger les choses !

Nous sommes l’espoir du continent, osons entreprendre et la reussite s’en suivra. Il faut balayer d’un revers de main l’idée selon laquelle les sciences et techniques sont un champs pour les hommes, impliquons-nous dans le processus de développement, plus qu’un droit c’est un devoir! Les obstacles seront là mais à chaque fois que l’envie de baisser les bras s’empare de nous, disons-nous que nous sommes des Linguères, un espoir! Et il est clair que l’espoir ne désespère jamais.

Aussi aux jeunes entrepreneurs, soyez bien entourés, choisissez votre équipe et sollicitez l’aide des plus expérimentés.

Mme Sy Debbosenegal vous remercie et vous encourage vivement à persévérer dans la voie que vous vous êtes tracée.

2 Comments

  1. K@RIM dit :

    Un exemple pour la jeunesse africaine. Bonne continuation Mme Sy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login