Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Importance à préserver les liens de parenté en Islam

Importance à préserver les liens de parenté en Islam

Allah Taâla nous a ordonné de préserver les liens de parenté, et d’avoir un bon comportement avec nos proches. Ces liens de parenté « Silato Arahim » sont des liens sacrés et leur sauvegarde est un fondement de l’Islam, car non seulement le respect des liens de parenté est une condition pour être agréé d’Allah mais ils constituent l’équilibre de la famille et de la nation entière.

Allah Taâla dit: ” …..Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement“. [Sourate 4-1]

Abu Horaira (RTA) a rapporté que le prophète (PSL) a dit : « Après qu’Allah, le Très-Haut a fini de créer les créatures, les liens familiaux se sont levés et ont dit nous sommes le rang de ceux qui  cherchent la protection d’Allah contre la rupture des relations familiales. Allah leur répond : « oui, voulez-vous que je tienne à celui qui tient à vous et rompe avec celui qui rompt avec vous ? » Elles répondirent : « oui ». Et Allah leur dit : « je vous l’accorde. »

Certes l’Islam incite à bien maintenir les liens de parenté afin de raffermir les relations de proximité et d’étendre la bonne entente et l’affection entre les musulmans. Un jour un compagnon a interrogé le prophète (PSL) en disant : “Ô Messager de Allah, indique-moi un acte par lequel, en le faisant, j’entre au paradis”. Il a répondu: “Donne à manger, maintiens les liens de parenté, accomplis la prière de nuit pendant que les gens dorment, tu entreras au paradis en paix”.

Quels sont les liens de parenté et les proches?

Les liens de parentés à respecter selon leur rang de priorité sont : les pères et mères, les frères et sœurs, les grand-pères et grand-mères, les oncles paternels et maternels, les tantes paternelles et maternelles, les cousins paternels et maternels.

Et fait partie de ces liens les gendres (beau-fils), car Allah Taâla nous a recommandé de se comporter bien avec eux: “Et c’est Lui qui, de l’eau, a créé une espèce humaine qu’Il unit par les liens de la parenté et de l’alliance.” [Sourate 25 ,54].

Quelle est la notion des proches parents?

La parenté c’est les proches de la personne qu’ils soient du côté de son père ou de sa mère et quiconque rompt avec l’un d’eux mérite le lourd châtiment d’Allah. Allah Taâla dit: “Vous réussirez si vous arrêtez de semer la destruction sur terre et de rompre vos liens de parenté ; car ceux-là sont ceux que Allah a maudit, alors Il les a rendus sourds et aveugles“. [Sourate 47, 22-23].

Etant que musulman, il faut :

– reconnaître ses proches et être fier d’eux, et ne jamais les renier.

– Leur rendre visite

– La priorité est toujours d’abord au plus proche puis au proche lointain, selon l’ordre établi ci-dessus. Le Prophète (PSL) a dit: ” La tante maternelle est comme la mère “. (Rapporté par Attirmidhi)

– Les aider financièrement, s’ils sont dans le besoin, et en priorité les parents.

Selon Anas (RTA), Le Prophète (PSL) a dit: ” Celui qui aimerait bien qu’on élargisse sa subsistance et qu’on retarde l’échéance de sa mort, qu’il se montre bon avec ses proches! “

Selon Ibn ‘Amer (RTA), le Prophète (PSL) a dit: ” L’aumône faite au pauvre est une simple aumône et, au proche, elle en compte deux : une aumône et un respect des liens de parenté”. (Rapporté par Attirmidhi)

– Les contacter par tous les moyens, s’ils sont loin, et surtout dans les moments de fête et de joie et en d’autres occasions.

Comment respecter les liens de parentés ?

Le Prophète (PSL) a dit : “Celui qui respecte les liens de la parenté n’est pas celui qui rend le bien par le bien, c’est celui qui continue à respecter ses liens même-si ses proches les rompent” (Rapporté par Al-Bokhari)

Nous constatons que même-si nos parents se montrent injustes à notre égard, il est de notre devoir de nous en remettre à Allah Taâla, de l’invoquer en leur faveur et de faire preuve de patience.

Mes frères et sœurs, sachez que visiter les proches qui ne vous rendent pas visite n’est pas une diminution ni une humiliation. Au contraire c’est une bonne qualité et un acte d’obéissance à Allah Taâla.

Même le combat dans le sentier d’Allah Taâla peut dans certains cas passer après les parents. A ce sujet, “Un homme était venu porter allégeance au Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) pour le combat. Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) lui demanda s’il avait ses parents, l’homme répondit par l’affirmative. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) lui a dit :”retourne auprès d’eux et tiens leur bonne compagnie”. (URA)

Qu’en est-il de celui qui rompt les liens de parentés ?

Allah Taâla nous a mis en garde contre la rupture des relations familiales. Il dit à ce propos « (Mais) ceux qui violent leur pacte avec Allah après l’avoir engagé, et rompent ce qu’Allah a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.» (Sourate 13,25).

Le prophète (PSL) a dit: “N’entrera pas au paradis celui qui rompt les liens de parenté”. [Rapporté par Al-Bokhari]

Dans quel cas peut-on désobéir aux parents ?

Nos parents peuvent aussi ne pas comprendre certains actes d’adorations que nous faisons. S’ils nous poussent à renier notre foi, à commettre l’association à Allah, on doit leur désobéir mais tout en continuant à leur tenir compagnie dans ce bas monde selon la bonne coutume comme l’ordonne Allah Taâla. « Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez ».  [Sourate 31, 15]

Et si on a des parents non musulmans ?

Il faut savoir que même-si on a des parents non musulmans nous devons avoir à leur égard un comportement bienveillant et cela conformément au hadith suivant : “Asma (RTA) vint voir le Prophète (PSL) pour lui demander comment elle devait agir envers sa mère idolâtre qui lui demandait un service. Le Messager d’Allah (PSL) lui dit “Sois bonne avec ta mère”. (Riyad Assalihine n°325).

source : imaniatte / credit photo : valley news

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login