Accueil » Politique » Leaders au féminin » Honneur à Aminata Sow Fall : L’écrivain primée par l’Académie française pour son oeuvre

Honneur à Aminata Sow Fall : L’écrivain primée par l’Académie française pour son oeuvre

L’Académie française vient de décerner son grand prix de la Francophonie, pour l’année 2015, à la romancière sénégalaise Aminata Sow Fall. Une distinction qui honore tous les ans l’œuvre d’un auteur francophone qui aura «contribué de façon éminente au maintien et à l’illustration de la langue française».

C’est une grande dame des Lettres africaines qui vient d’être ainsi primée. Auteur d’œuvres importantes qui dépassent les frontières africaines,notre sœur Aminata Sow Fall est bien connue dans notre pays et au-delà de ses frontières.

Née à Saint-Louis en 1941, Aminata Sow Fall est originaire d’une vieille famille saint-louisienne. Après quelques années passées au Lycée Faidherbe, elle finit le cycle secondaire au lycée Van Vo de Dakar. Elle se rend ensuite en France où elle prépare une licence de lettres modernes. Elle se marie en 1963 puis rentre au Sénégal où elle devient enseignante. Elle travaille ensuite dans le cadre de la Commission Nationale de Réforme de l’Enseignement du Français. Elle fut de 1979 à 1988 directrice des Lettres et de la Propriété intellectuelle au ministère de la Culture et directrice du Centre d’Etudes et de Civilisations.

Pionnière parmi les pionnières de la littérature en Afrique francophone, Aminata Sow Fall a publié toute une dizaine de romans, dont le plus célèbre restera sans doute «La grève des bàttu », présélectionné pour le Goncourt en 1979, traduit dans une dizaine de langues et même adapté au cinéma en 2000, avec «Bàttu», du cinéaste malien Cheick Omar Sissoko .

Intitulé «Le Revenant», son premier roman voit le jour en 1976. Le 2èmesuit trois ans plus tard, c’est «La grève des bàttu», en 1979. Ce roman qui parle de la grève des mendiants dans la capitale sénégalaise connait un  grand succès suivi du 3ème en 1982, qui campe l’aliénation d’un jeune couple contrairement à leur fils éduqué par sa grand-mère et qui s’intitule «L’appel des arènes». Depuis, plusieurs autres romans et écrits ont suivis. Maitre de conférence dans plusieurs universités, Aminata a aussi été faite docteur honoris causa dans plusieurs d’entre elles.

Auteure très engagée, Aminata SowFall n’a jamais cessé de lutter  et contre la corruption et pour les laissés pour compte.

Debbosenegal se joint à toutes les femmes du Sénégal pour rendre un vibrant hommage à une si grande dame qui honore le Sénégal et surtout toutes les sénégalaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login