Accueil » Religion » Connaissances et pratiques religieuses » Entre époux musulmans tout n’est pas permis…

Entre époux musulmans tout n’est pas permis…

Quand Dieu dit dans le Coran qu’Il a parachevé notre religion, c’est qu’Il a légiféré sur tous les aspects de notre vie ici-bas. Il en est ainsi des relations qui régissent le couple. Tout a été évoqué sur les relations conjugales jusqu’aux plus intimes. Donc pour éviter de commettre des erreurs et d’y persister, la femme ne doit nullement se gêner si elle ne sait pas, à demander ce qu’il en est. Nous à Debbosenegal on s’efforcera d’éclairer les lanternes autant qu’il le faudra avec l’aide de Dieu, in shaa Allah.

En matière de relations conjugales, il arrive souvent que beaucoup de femmes, pour faire plaisir à leur mari, obéissent à leurs désirs sans réfléchir, parfois en toute bonne foi, et en total méconnaissance de ce qui est permis ou pas dans la religion musulmane. En effet on entend souvent les hommes ou les prêcheurs de toutes sortes, évoquer avec un plaisir à peine voilé le verset suivant : «vos épouses sont pour vous un champ de labour, allez à votre champs comme vous le voulez » Verset 223, Sourate 1. Certes, mais cela veut-il dire que tout est permis entre le mari et la femme ?

Voici deux actes sur lequel le Coran et le Prophète PSL ont fermement condamnés et qui sont à bannir totalement dans les relations du couple musulman :

  1. les relations sexuelles pendant les menstrues ou les lochies,
  2. la pratique de la sodomie.
Relations conjugales lors des menstrues ou des lochies

Quand la femme est indisposée ou voit du sang après l’accouchement (les lochies) l’Islam dit que chacun des époux a le droit de jouir de l’autre selon ce qu’il désire, excepté les relations charnels. En effet, Dieu dit dans le Coran : « Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. Dis : c’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d’Allah, car Allah aime ceux qui se repentent et Il aime ceux qui se purifient. » Verset 222, Sourate 1

Et le Prophète SAW d’ajouter : « Faites toute chose sauf le coït »

Qu’en est-il de la pratique de la sodomie ?

Si les relations sexuelles sont interdites au couple quand la femme est indisposée, il peut être tentant pour certains hommes de recourir à la sodomie, mais selon ce qui est rapporté du Prophète SAW, sodomiser sa femme fait partie des péchés majeurs et des plus viles désobéissances à Allah SWT. En effet le Prophète SAW a dit : « Maudit est celui qui sodomise son épouse ». Il dit aussi : « Allah ne regarde point un homme qui sodomise un autre homme ou une femme ».

On a demandé au Cheikh Ibn Bâz : « Quel est le jugement relatif à la sodomie ? Y a-t-il une expiation qui incombe à celui qui a commis un tel acte ? »  Il a répondu : pas d’expiation à celui qui a commis un tel acte, mais il lui incombe de se repentir sincèrement, c’est-à-dire de délaisser ce péché pour Allah SWT et par crainte de Son châtiment. De regretter ce qu’il a fait, de décider sincèrement de ne plus jamais le refaire et de s’efforcer à accomplir des bonnes œuvres. Quiconque se repent sincèrement, Allah acceptera son repentir et lui pardonnera son péché, car Dieu a dit : «Et je suis Tout Pardonnant à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, puis se met sur le bon chemin » Verset 82, Sourate 20

Et le Prophète SAW de dire : « l’Islam a abolit ce qui précède et le repentir abolit ce qui le précède ».

Cheikh Ibn Bâz dit : « l’épouse ne doit pas obéir à son mari pour un acte de cette nature. Elle doit refuser sa requête et s’il insiste et ne se repend pas, demander purement et simplement l’annulation du mariage. »

Source : recueil de fatwas concenant les femmes

Compilé par Amr Abd al-Mu’nim Salîm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login