Accueil » Famille » Maman » DEUX BEBES EN UN AN… COMMENT GERER LE QUOTIDIEN?

DEUX BEBES EN UN AN… COMMENT GERER LE QUOTIDIEN?

Vous venez d’avoir un bébé… et vous revoilà enceinte! Des couples font le choix d’avoir des enfants rapprochés. D’autres, découvrent par surprise peu de temps après la naissance de leur enfant, qu’un autre petit être est déjà en route. Comment gérer des grossesses rapprochées ? Pourquoi faire le choix d’avoir des enfants aux âges très proches ? Debbosénégal fait le point sur la question.

Quand leur enfant commence à faire ses nuits et que leur nouvelle vie de famille est mieux organisée, certains parents décident d’avoir un second enfant. Ils souhaitent que leurs enfants aient peu d’écart afin qu’ils grandissent ensemble. Certaines mamans voient aussi un côté pratique dans le fait d’avoir deux grossesses rapprochées. Elles gèreront quasiment simultanément les phases des couches, des biberons, des nuits entrecoupées et pourront ainsi par la suite se concentrer sur l’éducation de leurs enfants.

D’autres parents se retrouvent face à une grossesse surprise. La nouvelle peut être rude pour certaines jeunes mamans. Elles commencent à peine à « sortir la tête de l’eau » et à se remettre physiquement de leur accouchement qu’on leur annonce déjà la venue d’un nouveau bout de chou.

Qu’elle soit désirée ou surprise, ces grossesses demandent toujours plus d’organisation. Il faut prendre en compte la fatigue, qui sera double à l’arrivée d’un deuxième nouveau né. Il faut aussi penser aux questions financières. Un second enfant signifie deux fois plus de couches, de biberons à donner, d’équipements à se procurer. Dans les trois premières années de l’enfant, il faudra aussi gérer les maladies infantiles, les premières dents, les nuits courtes. Tout ceci représente beaucoup plus d’engagement et de fatigue, les futurs parents doivent en être conscients.

Une femme qui tombe enceinte peu de temps après son accouchement peut aussi connaître quelques complications pendant sa grossesse. Elle est plus fatiguée et plus stressée donc peut être sujette à l’hypertension ou avoir des contractions plus tôt que prévu. Ses réserves en fer sont aussi appauvries, elle doit donc surveiller sa santé de plus près pour ne pas souffrir de carences. Enfin, même si ce n’est pas une généralité, il existe un vrai risque de prématurité quand deux grossesses sont très rapprochées.

Qu’une grossesse soit désirée ou surprise, pour que tout se passe bien, l’essentiel est d’être conscient des difficultés que cela peut engendrer et de s’organiser en conséquence. Si ici en Afrique nous avons quand même souvent de l’aide, soit de la part d’une domestique engagée pour cela ou de la grand-mère ou des sœurs ou cousines, il reste que la nuit il faut gérer seule la situation. En effet le plus souvent, le père qui travaille préfère abandonner la chambre à coucher à maman et son ou ses bébés, prétextant qu’il doit être reposé pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille. Il arrive cependant, parfois, qu’un mari ait pitié de son épouse et reste dans la chambre pour prêter main forte, ce qui est extrêmement rare.

Que faire alors pour ne pas tomber d’épuisement quand on a des grossesses rapprochées ? Eh bien il faut apprendre à se lever tôt si on était un lève-tard, et se coucher tôt si on est un couche-tard. Il faut se mettre au lit dès que les enfants sont au lit pour avoir un certain nombre d’heure de sommeil avant que ces bout de choux ne soient debout. Autre chose, il faut organiser sa journée comme une journée de travail, de telle heure à telle heure, je fais ça, de telle heure à telle heure je fais ça.

Il faut aussi savoir définitivement une chose : il n’y a plus de repos dès qu’on est mère ! Une mère doit gérer comme je l’ai dit plus haut les premières petites misères de bébé : colites, dentition, autres maladies infantiles. Puis ce seront celles de la petite enfance, les petits bobos, les petites brûlures, les chutes, en espérant qu’il n’y ait rien de plus grave. Ensuite ce sera les rapports avec les petits camarades à l’école en plus de lui faire apprendre et réviser les leçons.  A l’adolescence c’est la crise d’adolescence, les premières amours et chagrins à gérer, etc…

Une fois adulte, si c’est un homme on veille à ce qu’il ait une bonne situation professionnelle, une bonne femme qui puisse l’accompagner dans sa vie. Si c’est une fille, on veillera à ce qu’elle ait un bon époux épris et attentionné qui prendra soin d’elle en plus d’une bonne situation financière qui lui permette d’être indépendante et de ne pas dépendre de son époux au cas où….Et enfin quand elle va mettre ses enfants au monde, à chaque accouchement, on ne fermera pas l’œil sachant les dangers qui accompagnent chaque mise au monde.

La vie d’une femme est tout un programme mais plus particulièrement celle d’une mère, alors l’ORGANISATION est le maître mot et doit débuter avant même de commencer à faire des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login