Accueil » Beauté » Mode » Dans l’univers fabuleux de la Dakar Fashion Week

Dans l’univers fabuleux de la Dakar Fashion Week

Robes scintillantes, vestes cintrées, crop-tops, imprimés tribaux, talons aiguilles et souliers en cuir : vous l’avez deviné, le samedi 13 juin se réunissait le monde de la mode à Dakar. Comme chaque année, pour la Dakar Fashion Week, rendez-vous incontournable des passionnés du stylisme, le glamour, l’élégance et l’originalité étaient de mise. Et si vous n’avez pas pu suivre le défilé de clôture, ne vous en faites pas ! Pour vous, DebboSenegal est allé découvrir les créateurs de l’édition 2015.20150613_230743 redim (1)

Ce soir-là, à l’entrée du Radisson Blu, les invités affluaient peu à peu. Après avoir patiemment attendu le renouvellement de la Dakar Fashion Week, tous ces amoureux de la mode sont enfin réunis. Il y a 13 ans déjà, la styliste Adama Paris fondait la Dakar Fashion Week, manifestation dont l’objectif principal est de propulser de jeunes stylistes sur la scène internationale. Ayant grandit dans plusieurs métropoles internationales et vécu dans des milieux cosmopolites, Adama Paris est une femme du nouveau millénaire, déterminée à promouvoir la beauté noire, célébrer la multiculturalité et faire de Dakar une plateforme de la mode comme Paris, Londres, Milan ou encore New-York.

Projet ambitieux ? Certes, mais une chose est indéniable : la créatrice sait comment s’y prendre et chaque année, ce sont de jeunes stylistes qui se voient accordés l’opportunité de présenter leurs créations devant un grand public.  En 2015 encore, le défilé de clôture a révélé les joyaux de la richesse culturelle de l’Afrique. Qu’ils soient locaux ou internationaux, les stylistes sélectionnés ont tous ébloui l’audience, et tous les photographes, tels un seul homme ont enclenché leurs appareils, éblouissant les sculpturaux mannequins de leurs flashs. Venant du Congo, de Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal ou encore du Portugal, quinze créateurs dont Adama Paris ont pris part au défilé, au total. Si certains d’entre eux n’en sont qu’à leurs premiers pas, d’autres sont déjà parvenus à se frayer un chemin sur quelques podiums.

 DAKAR-FASHION-WEEK redim ok (1)

Collé Ardo Sow, la reine du pagne tissé

Cette dame est-elle encore à présenter ? Sans aucun doute, avec son art maîtrisé du pagne tissé, Collé Ardo Sow en a séduit plus d’une. Pionnière de la haute couture sénégalaise et icône de la mode africaine, cette experte du tissage a également inspiré de nombreux stylistes locaux. Réalisées avec beaucoup de finesse, ses créations sont très appréciées des femmes élégantes du Sénégal et d’ailleurs.  A chaque défilé, Collé Ardo nous prouve qu’avec un simple coupon de pagne et une bobine, on peut faire des merveilles.

Zac Koné , entre Grèce antique et pays Senoufo

20150613_223927 redim (1)Jeune créateur ivoirien, Zac Koné nous impressionne. D’une démarche chaloupée, lorsque les mannequins se lancent sur le podium, nous nous croyons revenus au temps de la Grèce antique. Tissu souple et robes fluides se succèdent. Le styliste déclare s’être également inspiré de la culture du pays Senoufo au Burkina Faso, lors de la confection de la collection PELEBE. Et comme si ce n’était déjà pas assez pour nous séduire, lorsque le présentateur lui tend le micro, Zac Koné affirme qu’à ses yeux « toutes les femmes sont des déesses ». Qui dit mieux ?

Angélique Diedhiou et le jean chic

Si comme nous, vous aimez le jean et que vous êtes aussi une femme très chic, les créations de la styliste sénégalaise Angélique Diedhiou vous raviront à souhait ! Les robes de cette créatrice locale sont si impressionnantes qu’à première vue, on aurait du mal à croire qu’elles sont faites en jean. Dans les mains d’Angélique, le jean est réinventé et convient parfaitement à toutes les femmes élégantes et modernes.

Nigger Jah : rappeur, mais pas que !

Alioune Mbodj, plus connu sous son nom de scène, Nigger Jah, nous a démontré qu’il est non seulement un rappeur talentueux mais un styliste avec un réel potentiel. Branchée et hybride, sa marque SOLMA (ou « Porte-moi » en Wolof) semble destinée aux jeunes hommes voulant se placer en équilibre entre la richesse de la culture sénégalaise et les tendances actuelles. Porter les vêtements de  sa collection, il nous en donne envie ! Cols imprimés, boutons multiples, chaînettes et baskets, on est loin du bling-bling qui dérange ; ici, on reste simples et dans l’ère du temps ! Une collection pour femmes dans le futur peut-être ? Nous, on vote pour !

Moussa Dia, comme à Versailles

Basé à New-York, ce créateur d’origine sénégalaise nous en a mis plein la vue ! Sur le podium, les mannequins vêtus par Moussa Dia brillaient de mille feux. Combinaisons, robes dos nu et décolleté, jupes à traîne et courbes soulignées, le tout couplé de strass. Pas étonnant que ce créateur habille les grandes Beyoncé, Mary J Blidge ou Lil Kim ! Ces vêtements subliment la femme et font sortir le glamour et le sexy sommeillant en elle.

Khadija Sy, pour une palette de couleurs infinie20150613_234306 redim (1)

La grande Khadija Sy, déjà très connue dans le monde de la mode sénégalaise, n’a pas encore fini de nous éblouir. Ce soir-là, les mannequins défilaient vêtus de boubous en bazin et peints à la main. Un vrai travail d’artiste ! Accueillies par de vifs applaudissements, les créations de Khadija Sy ont charmé le public. La styliste réinvente l’habit traditionnel sénégalais et, pour chaque coup de pinceau, elle donne une raison de plus aux femmes du continent africain d’être élégantes.

Selly Raby Kane, cool et décalée

20150613_235418 redim (1)Vous avez déjà entendu parler de Seraka ? Cette jeune styliste Sénégalaise, qui en est déjà à son septième défilé, se fait petit à petit un nom parmi les icônes de la mode, au niveau international. Très cool et futuriste, sa marque a notamment séduit Solange Knowles, la sœur de Beyoncé. Pour ses créations, elle s’inspire du pop art, street art et de la musique. Les coupes modernes, les couleurs et les imprimés de ses vêtements donnent tout de suite envie de plonger dans l’univers fantastique de Seraka. Tout y semble possible. La jeune Seraka nous prouve que le plus important n’est pas de comprendre son art mais de l’apprécier pour ce qu’il est : une aventure !

Ousseynou Ndiaye : vite fait bien fait !

Talentueux et ambitieux, Ousseynou l’est ! Sa marque, intitulée Owen’s, se veut tradi-moderne. Ses créations sont réalisées avec une touche exceptionnelle et s’adressent à tous ceux qui veulent être chic et classes. La marque Owen’s est unisexe et peut épouser tout genre de style. De quoi en rendre heureux plus d’un ! Ousseynou Ndiaye fait partie de ces stylistes qui offrent une combinaison intéressante entre les coupes modernes et les habits traditionnels. Aussi, lorsque l’animateur annonce, à la fin de la présentation de la collection, que celle-ci a été entièrement réalisée en 48 heures, l’impressionnante nouvelle est accueillie sous un tonnerre d’applaudissements.

Nabou Créations, l’élégance sénégalaise

Entre Nabou Diagne et la mode, c’est une longue histoire. D’abord mannequin, elle décida ensuite d’évoluer en tant que styliste. Et, dans ce milieu très difficile, elle parvient à se faire un nom. Travaillant des tissus tels que le bazin, le thioup, le voile, ou encore cette année, la dentelle, Nabou Diagne croit au potentiel de la mode sénégalaise et s’affirme comme une ambassadrice remarquable de celle-ci. En fondant la marque Nabou Créations, elle s’est imposée comme une icône du stylisme sénégalais.

Sakia Lek, ambiance bohème

Originaire du Congo-Brazzaville, Sakia Lek est un des grands noms de la mode africaine. Très présente aux Etats-Unis, elle a également organisé des défilés à Casablanca, à Paris ou au Congo. Très élégante, la collection présentée samedi dernier est un travail subtile. Les mannequins, défilant avec des serre-têtes à fleur, faisaient penser à des bohémiennes, vêtus de tenues faisant découvrir une jambe ici, un bras par-là. Chez Sakia Lek, la mode est sophistiquée et se  perd dans des coupes géométriques inlassables.

Bathie Dioum : faisons dans la sobriété !

20150613_231621 redim (1)

Le jeune Bathie Dioum, originaire du Sénégal, a présenté sa collection Keyfa lors du défilé de samedi dernier. Celle-ci se veut un mélange de boubous et de vêtements de travail. Très sobres, les créations peuvent se porter dans plusieurs milieux tant elles sont simples. Parce que la simplicité, c’est aussi un art.

Sophie Zinga, 100% Sénégal

Sophie Sy, plus connue sous le nom de Sophie Zinga est une jeune styliste Sénégalaise qui a d’ores et déjà gagné de l’expérience aux Etats-Unis.  Elle est heureuse lorsqu’elle affirme que la collection qu’elle a présentée a été entièrement réalisée au Sénégal. Petites robes, escarpins et lunettes de soleil : Sophie Zinga nous propose le look parfait pour cette période estivale qui approche !

Valentim Quaresma, tout droit sorti d’un film

Originaire de Lisbonne au Portugal, le créateur Valentim Quaresma est un artiste complet. Sculpteur, accessoiriste, costumier mais aussi styliste, il est présent dans le monde de la mode depuis environ 20 ans. Lors du défilé de clôture de la Dakar Fashion Week, il a présenté une collection inspirée par le cinéma. Nous y retrouvons le métal mais aussi le voile. Les mannequins défilent tels des héros aux armures indestructibles. Ainsi, Quaresma nous donne un aperçu des replis de son imaginaire et nous rappelle surtout que la mode, c’est une histoire qui se raconte à plusieurs.

Fady Maïga, noblesse revisitée

Originaire du Mali, Fady Maïga a fait le voyage jusqu’à Dakar pour présenter sa collection Bortini, qui signifie noblesse. Elle explique qu’il s’agit là du tissu bogolan revisité et combiné à du bazin. Puisant son inspiration dans l’artisanat malien, les coupes de ses vêtements sont telles des œuvres architecturales. Sans nul doute, cette jeune styliste a énormément de potentiel et elle nous donne envie d’en voir plus, car ce qui rend son art fascinant est qu’il puise dans la richesse culturelle malienne et qu’il s’inscrit parfaitement dans le contemporain.

20150614_000600 redim (1)

Dans un prochain article, nous reviendrons exclusivement sur la collection de Adama Paris.

 

 

                                                                        

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login