Accueil » Politique » Leaders au féminin » Crise de maturité au PDS : Aïda Mbodj une frondeuse dans la mêlée des mâles

Crise de maturité au PDS : Aïda Mbodj une frondeuse dans la mêlée des mâles

Modou Diagne Fada est la figure de proue qui mène la fronde contre le système d’immobilisme mis en place par Abdoulaye Wade. En dépit de sa jeunesse (moins de 50 ans), le natif de Darou Mouhty dispose d’une expérience politique assez étonnante qu’il doit à la précocité de son engagement militant dans les mouvements de jeunesse du Parti démocratique sénégalais. Sur les dinosaures proches de Me Wade, il a donc l’avantage de pouvoir être un trait d’union entre deux générations qui ont participé à la conquête du pouvoir suprême en 2000, mais qui, aujourd’hui, engagent la bataille des contradictions face aux enjeux fondamentaux que sont la succession du « Vieux » et le contrôle de l’appareil du parti.

Modou Diagne Fada leader des frondeurs du PDS

Modou Diagne Fada leader des frondeurs du PDS

Cependant, il faut bien voir que dans ce conflit qui risque de perdurer sous forme de rebondissements importants d’ici à la présidentielle de 2017, il n’y a pas que les « historiques » du Pds qui sont en situation. Car au cœur de la mêlée des mâles, se dégage une femme. Aïda Mbodj. Après la défaite d’Abdou Diouf en 2000, ce membre du Parti socialiste part rejoindre le Pds du nouveau Président de la république, Abdoulaye Wade, et conquiert le titre de « transhumante ». Mais quinze ans après, son ancrage et sa légitimité dans le Pds d’opposition semblent si marqués qu’on en oublie son passé. Il n’empêche, Aïda Mbodj est devenue une femme qui compte.

Elue députée au cœur de la bourrasque Sall, redessinant à son avantage les rapports de forces après la chute du parti libéral, l’ex-maire de Bambey est l’une des rares personnalités du Pds à avoir pris le risque d’aller aux législatives sur une liste départementale, au moment où les plus éminents responsables du Pds préféraient se réfugier aux premières loges de la liste nationale. Et aux élections locales de mai 2014, celle que certains appellent la « lionne de Bambey » récidivait contre le parti présidentiel en (re)faisant gagner au Pds la mairie mais aussi le Conseil départemental dont elle assure la présidence, au nez et à la barbe des notables du parti présidentiel et de leurs moyens démesurés.

Proche de Modou Diagne Fada depuis son arrivée au Pds, Aïda Mbodj est au cœur de la contestation du système inerte que Me Wade entend perpétuer selon son agenda et son bon vouloir. Bien avant que les frondeurs sortent de l’ombre et de la clandestinité, elle a tenté à plusieurs reprises de théoriser une certaine refondation du parti libéral.

Celle-ci, dans son entendement, devrait être possible grâce notamment à l’organisation d’un congrès extraordinaire duquel émergeraient de nouveaux dirigeants élus pour assurer la direction opérationnelle du Pds. La crise ouverte aujourd’hui laisserait penser que Mme Mbodj a pu jouer le rôle d’éclaireur destiné à sonder les intentions de Me Wade en ce qui concerne l’avenir immédiat du parti. En vérité, rien n’a bougé ou presque car l’horloge libérale a tourné strictement autour du sort de Karim Wade, comme l’a voulu le chef.

Dans ce parti où l’écrasante majorité des femmes sont des « Yaye Fall inconditionnels de Me Wade, il est difficile de porter un discours de rupture, il est même risqué de se faire remarquer dans la frange représentative de dirigeants qui vise à dissocier le parti de sa figure tutélaire traditionnelle. Modou Diagne Fada devrait être le maillon essentiel de la transition vers une gestion démocratique du Pds, une première depuis 1974. A ses côtés, Aïda Mbodj, avec peu de chances cependant d’être portée à la tête du Pds, pourrait constituer le chaînon d’une nouvelle alliance entre une direction newlook et le mouvement des femmes libérales. A condition toutefois que Me Wade accepte un jour prochain de passer la main afin que lui survive l’appareil politique qui l’a aidé à accéder au pouvoir après vingt-six ans de galère dans l’opposition.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login