Accueil » Santé » Comment retrouver goût et odorat après covid ?

Comment retrouver goût et odorat après covid ?

On le sait : en plus de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer, les patients atteints de la Covid-19 peuvent également être confrontés à une perte du goût ou de l’odorat. En général, ces symptômes disparaissent dans les cinq à dix jours, mais dans certains cas, le temps de récupération s’avère plus long.

Si certains malades retrouvent ces sens au bout de quelques jours, ce n’est pas le cas de tous les patients touchés par le coronavirus. Le processus de récupération pourrait se faire dans les 12 mois de l’apparition des symptômes (la récupération nerveuse est un processus lent)

Mais comment rééduquer son nez et ses papilles ? Le goût – ou du moins la saveur des aliments puisque c’est ce que les malades de la Covid-19 perdent le plus souvent – étant lié à l’odorat, il convient de réapprendre à sentir les choses et il n’y a pas 36 solutions : l’entrainement olfactif est la clé pour retrouver ses sens perdus.

Pour retrouver plus rapidement le goût et l’odorat, le docteur Jimmy Mohamed a dévoilé un exercice de rééducation sur Europe 1. D’après le médecin, ce procédé permettrait d’accélérer le processus de guérison en reconstruisant les fibres nerveuses du bulbe olfactif.

Comme se déroule cet exercice ? La première étape consiste à se nettoyer le nez avec du sérum physiologique même si l’on souffre uniquement d’une perte de goût. Une fois les cavités nasales nettoyées, le patient choisit un flacon d’épices à base de cannelle, de thym, de clous de girofle ou encore de menthe.

Avant de sentir les épices, le malade lit l’étiquette présente sur le flacon pour “laisser le temps au système sensoriel d’associer les deux informations”, a expliqué le docteur Mohamed. Cet exercice est à réaliser deux à trois fois par jour jusqu’à trois mois après la perte de l’odorat et du goût.

Une autre alternative consiste à sentir les huiles essentielles (lavande, orange, tea tree, etc.). On peut également essayer le vinaigre, à la condition qu’il soir léger pour éviter de s’abîmer le nez.

En revanche, si ces symptômes sont aigus, il est préférable de consulter un ORL, spécialisé en rhinologie, avant toute démarche de rééducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Login