Accueil » Diaspora » Success stories » Au Sénégal : Une nouvelle vague de start-up débarque, découvrez Tecki

Au Sénégal : Une nouvelle vague de start-up débarque, découvrez Tecki

Plongée en immersion dans la scène tech locale, nous poserons notre regard  dans nos prochaines publications sur les nouvelles start-up sénégalaises rencontrées à Dakar et qui ont été fondées au début de l’année 2015. Nous vous avons présenté Dr Linkup et Cross Dakar City, découvrez avec nous sans plus tarder Tecki , une autre merveilleuse initiative de Alassane Sarr .

Tekci.co, le futur Ebay africain ?

Droit comme un i dans son grand boubou bleu pâle du vendredi, Alassane Sarr pose sur ses interlocuteurs le regard vif et brillant de ces entrepreneurs à la fois insouciants et optimistes. Car Alassane voit l’avenir en grand pour Tekci, la nouvelle plate-forme d’enchères en ligne qu’il s’apprête à lancer avec le soutien du CTIC Dakar, dont il vient d’intégrer le programme d’accélération. « Avec Tekci, nous digitalisons la pratique africaine du « waxalé », une forme de marchandage où ce sont les acheteurs qui fixent le prix. Nous avons donc construit une plate-forme de vente aux enchères qui relooke Ebay avec nos traditions, et où ce sont les utilisateurs qui proposent le prix qu’ils souhaitent payer. ».

La « mission statement » de Tekci, pour employer le jargon de la méthodologie « Business Model Canvas » dont raffole Alassane, est de permettre aux Sénégalais d’acheter les derniers gadgets électroniques aux prix les plus bas, qu’il s’agisse de smartphones Samsung, de tablettes Apple et même des bracelets connectés.

« Dès qu’un produit est mis en ligne sur la plate-forme, les acheteurs doivent d’abord acheter un ticket d’entrée sous la forme de jetons, que nous vendons par SMS. Cette petite barrière à l’entrée permet d’écarter les utilisateurs fantaisistes au profit de ceux qui sont déterminés à acheter nos produits. Ensuite, à chaque fois qu’un acheteur veut enchérir sur une tablette iPad par exemple, il devra dépenser 4 jetons. Il définit ensuite lui-même le prix qu’il est prêt à payer pour cet iPad, le vendeur n’impose rien. A la fin de la vente, la plus forte mise l’emporte automatiquement, la livraison est gratuite et le paiement se fait en cash, à la réception comme cela se fait très souvent en Afrique ».

Encore en période de test, le premier prototype de Tekci a déjà permis d’organiser plusieurs ventes avec succès. Tandis que la communauté, qui compte déjà près de 200 vendeurs et acheteurs, continue de grossir chaque semaine. Une affaire à suivre…

 

Source : www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Login